Burundi

Rapport de situation

Faits saillants (Il y a 9 jours)

  • La tendance à la baisse des déplacements internes se poursuit en 2019, mais les catastrophes naturelles demeurent un risque.
  • Le HCR commémore la Journée mondiale du réfugié 2019
  • Cérémonie sur la préparation de la riposte contre la Maladie à virus Ebola à Gatumba
  • L'UNICEF lance une campagne de sensibilisation sur la prévention d'Ebola et l'accès à l'eau potable
  • Journée mondiale de l’aide humanitaire 2019 : Faites une nomination d’une femme humanitaire héroïne
Christine Ntahe, notre première #femme humanitaire, surnommée'Maman Dimanche' par les enfants en situation de rue. Elle les accueille avec amour chez elle chaque dimanche pour leur offrir à manger et ce depuis 1993 jusqu'à aujourd'hui
Christine Ntahe, notre première #femme humanitaire, surnommée'Maman Dimanche' par les enfants en situation de rue. Elle les accueille avec amour chez elle chaque dimanche pour leur offrir à manger et ce depuis 1993 jusqu'à aujourd'hui Photo: ©OCHA/Lauriane

URL:

Date:

Burundi

Rapport de situation

Chiffres clés

1,77M
Pop. dans le besoin (2019)
116.000
Nbre pers déplacées internes (Avril 2019)
710.000
Population ciblée (2019)
1,7M
Pers. en insécurité alimentaire

URL:

Date:

Burundi

Rapport de situation

Financement (2019)

$106.3M
Requis
$32.1M
Reçu
30%
Progrès
FTS

URL:

Date:

Contacts

Jutta Hinkkanen

Chef de bureau

Lauriane Wolfe

Chargée de l’information publique

Burundi

Rapport de situation
Contexte (Il y a 9 jours)
La maison de la famille de Charlène a perdu 5 chambres et deux latrines lors du glissement de terrain
La maison de la famille de Charlène a perdu 5 chambres et deux latrines lors du glissement de terrain

La tendance à la baisse des déplacements internes se poursuit en 2019, mais les catastrophes naturelles demeurent un risque.

La dernière Matrice de suivi des déplacements (DTM-urgences) de l'Organisation internationale pour les migrations (IOM) fait apparaître une diminution de 38 % du nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays en 2019, avec 115 708 personnes déplacées en mai, comparée à 187 026 PDI en mai 2018. En outre, le nombre de personnes déplacées à la suite de catastrophes naturelles entre janvier et mai 2019 a diminué à environ 89 000 personnes, contre environ 137 000 pendant la même période en 2018. Les catastrophes naturelles restent la principale cause des déplacements internes au Burundi, représentant plus de 70 % des déplacements en 2019 et 2018. Depuis le début de la saison des pluies, des vents violents, des tempêtes de grêle, des glissements de terrain et de fortes pluies ont entraîné la perte de récoltes agricoles et la destruction de maisons dans certaines régions du pays. Les zones touchées comprennent la ville de Bujumbura, et dans les provinces de Cibitoke et Bubanza. Par exemple, le 10 mars 2019, un glissement de terrain s'est produit le long de la rivière Kanyosha à Kinanira (commune de Muha), dans la ville de Bujumbura, après de fortes pluies en décembre 2018 et janvier 2019. L'incident a coupé une route pavée en deux et emporté une dizaine de maisons, une église et la plupart d'une école privée. Lorsque la rivière Kanyosha a débordé, un grand ravin (plus de 10m de profondeur) a été créé. Les familles vivant à proximité ont été obligées de partir et de se réfugier dans les maisons avoisinantes. Selon Céline, une résidente de la région qui a été témoin de l'événement, un glissement de terrain à plus petite échelle a commencé en janvier et s'est transformé en un grand ravin. Aucune perte humaine n'a été signalée, mais Céline a perdu tous ses biens, y compris l'équipement de cuisine et le mobilier. Sa famille emprunte maintenant un petit équipement aux voisins pour faire la cuisine. Ces familles demandent de l'aide pour reconstruire leurs maisons détruites. Les autorités ont commencé les travaux de réhabilitation de la route et les canalisations avant la prochaine saison des pluies.

URL:

Date:

Burundi

Rapport de situation
Contexte (Il y a 9 jours)
Les artistes entrain de divertir les invités lors de la JMR 2019
Les artistes entrain de divertir les invités lors de la JMR 2019

Le HCR Burundi commémore la Journée mondiale du réfugié 2019

Le jeudi 20 juin, le HCR a organisé avec succès la commémoration de la Journée mondiale du réfugié 2019 à Zion Beach à Bujumbura, au Burundi. Le thème de cette année  - #cités avec les réfugiés - a été célébré avec des performances musicales, des sketches théâtraux, des réussites personnelles sur la résilience des réfugiés et des expositions de talents. L'événement comprenait des discours du représentant du maire de ville de Bujumbura, Christophe Kinshasa, du représentant du HCR au Burundi, Gogo Hukportie, et du représentant du gouvernement Tharcisse Niyongabo, et en fin de matinée une conférence de presse a eu lieu.

TENDANCES MONDIALES DES REFUGIES EN 2018 : 10 FAITS MARQUANTS

POPULATION MONDIALE DES REFUGIES : La population mondiale de personnes déplacées de force a augmenté considérablement, passant de 43,3 millions en 2009 à 70,8 millions en 2018, atteignant un niveau record. POPULATION MONDIALE DES REFUGIES : Au total, plus des deux tiers (67 %) de l'ensemble des réfugiés dans le monde sont originaires de cinq pays seulement :République arabe syrienne (6,7 millions) Afghanistan (2,7 millions) Sud Soudan (2,3 millions) Myanmar (1,1 million) Somalie (0,9 million) 1/2 ENFANTS : Les enfants de moins de 18 ans constituaient environ la moitié de la population réfugiée en 2018, contre 41 % en 2009 mais comme les années précédentes.

LES ENFANTS NON ACCOMPAGNÉS OU SÉPARÉS : Quelque 27 600 enfants non accompagnés et séparés ont demandé l'asile à titre individuel et un total de 111 000 enfants réfugiés non accompagnés et séparés ont été signalés en 2018. Ces deux chiffres sont considérés comme des sous-estimations significatives.

L'ENVIRONNEMENT URBAIN : Plus Les réfugiés vivent dans une ville (61 %) plutôt que dans une zone rurale ou un camp de réfugiés.

PAYS HÔTES : Les pays à revenu élevé accueillent en moyenne 2,7 réfugiés pour 1 000 habitants ; les pays à revenu faible ou intermédiaire accueillent en moyenne 5,8 réfugiés pour 1 000 habitants ; les pays les plus pauvres accueillent un tiers des réfugiés du monde. LIEU : Près de 4 réfugiés sur 5 vivaient dans des pays voisins de leur pays d'origine.

DURÉE : Près de quatre réfugiés sur cinq se trouvent dans des situations de déplacement qui durent depuis au moins cinq ans. Un réfugié sur cinq se trouve dans une situation de déplacement qui dure depuis 20 ans ou plus. LES NOUVEAUX DEMANDEURS D'ASILE : En 2018, le plus grand nombre de nouvelles demandes d'asile a été enregistré au Venezuela (341 800). 1,7 MILLION DE NOUVELLES DEMANDES : Les demandeurs d'asile ont présenté 1,7 million de nouvelles demandes. Avec 254 300 demandes de ce type, les États-Unis d'Amérique ont été le premier destinataire mondial de nouvelles demandes individuelles, suivis du Pérou (192 500), de l'Allemagne (161 900), de la France (114 500) et de la Turquie (83 800).

URL:

Date:

Burundi

Rapport de situation
Contexte (Il y a 9 jours)
Cérémonie sur la préparation à la riposte contre la Maladie à virus Ebola
Cérémonie sur la préparation à la riposte contre la Maladie à virus Ebola

Cérémonie sur la préparation à la riposte contre la Maladie à virus Ebola

Le 6 juin 2019, le Ministère de la santé publique et de la Lutte contre le sida et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont tenu une cérémonie pour souligner les progrès du travail de préparation à la maladie à virus Ebola et transférer deux ambulances au ministère hôte. L'événement s'est tenu au poste frontière de Gatumba, par lequel transitent plus de 60 % des arrivées au Burundi. Gatumba est également l'endroit où se trouve l'une des 20 unités de triage et d'isolement contre Ebola.

En présence du Ministre de la santé Publique, Dr Thaddée Ndikumana, et des représentants des partenaires, Mme Virginia Villar Arribas, Directrice Pays et Représentante du PAM, a parlé des cinq hôpitaux équipés d'installations de traitement adaptés aux patients présentant des symptômes du la MVE. Quant aux deux ambulances remises au Ministère de la santé publique, elles permettront d'accroître la mobilité des équipes d'intervention rapide pour la prise en charge des cas suspects sur l'ensemble du territoire.

Après avoir réitéré l'appui du PAM au Gouvernement burundais dans la lutte contre Ebola, Mme Villar Arribas a remercié le Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires, le Fonds d'intervention immédiate du PAM, la Banque mondiale, le DFID, l'USAID et tous les donateurs qui, par leur générosité, ont permis de financer ces actions de préparation.

Lors d'une conférence de presse que le Ministre a animé lundi 17 juin, Il a rassuré le peuple burundais que le Ministère avait déjà pris des mesures de protection appropriées contre les MVE. Il a également appelé le peuple burundais " à mener ses activités en respectant les conseils donnés pour prévenir cette épidémie ".

Le Ministère s'attend à recevoir 10 000 trousses de vaccination et 45 vaccinateurs identifiés attendent une formation pour administrer le vaccin. Un protocole et le budget de fonctionnement ont été soumis au Ministère de la santé et de lutte contre le sida (MSPLS), afin que le comité d'éthique puisse l'approuver et lancer les vaccinations pour les prestataires de première ligne travaillant sur la surveillance MVE.

A l'heure actuelle, sur les quatre pays de priorité 1, l'Ouganda a déjà enregistré et confirmé trois cas de MVE sur son territoire.

URL:

Date:

Burundi

Rapport de situation
Contexte (Il y a 9 jours)
Séance de sensibilisation et mobilisation communautaire
Séance de sensibilisation et mobilisation communautaire

L'UNICEF lance une campagne de sensibilisation sur la prévention d'Ebola et l'accès à l'eau potable

La connaissance et la compréhension du mode de transmission de la Maladie à virus Ebola (MVE) sont essentielles et une information efficace est au cœur de la compréhension de la manière dont le Burundi peut empêcher la propagation de la MVE de la République démocratique du congo (RDC) à son territoire. Avec le Gouvernement burundais, l'UNICEF et ses partenaires ont lancé une vaste campagne de sensibilisation pour informer la population burundaise en concentrant leurs activités sur les régions prioritaires, telles que les zones frontalières. Des messages sur la prévention, tels que le renforcement des normes en matière d'eau, d'hygiène et d'assainissement, sont diffusés à la radio et à la télévision et touchent une grande partie de la population, notamment les étudiants. Le lavage des mains, par exemple, est crucial dans la lutte contre la transmission de la MVE et d'autres maladies des mains sales comme le choléra. L'UNICEF travaille actuellement sur 15 des 24 points d'entrée potentiellement identifiés (pour la plupart des zones de passage des frontières) pour installer des blocs de latrines et renforcer l'approvisionnement en eau afin que les personnes qui traversent les frontières puissent accéder - et soient encouragées à utiliser - des installations sanitaires et d'eau salubre.

URL:

Date:

Burundi

Rapport de situation
Contexte (Il y a 9 jours)
Christine Ntahe "Maman Dimanche" acueille les enfants en situation de rue à bras ouverts
Christine Ntahe "Maman Dimanche" acueille les enfants en situation de rue à bras ouverts

Journée mondiale de l’aide humanitaire 2019 : Faites une nomination d’une femme humanitaire

Le 19 août 2019, la communauté internationale célébrera la Journée mondiale de l'aide humanitaire (JMH 2019). Cette année, nous saluons les millions de femmes humanitaires - qui sont souvent les premières à répondre, de partout dans le monde, à se mobiliser pour aider les personnes dans le besoin. JMH est l'occasion de rendre hommage à leur force et à leur persévérance uniques en lançant un appel à l'action pour que le monde entier investisse dans les femmes qui répondent à leurs besoins et dans leur travail.

En dédiant la JMH 2019 dans les expériences personnelles et professionnelles des femmes humanitaires, nous utiliserons leurs histoires comme de puissants rappels de la résilience.

NOMMER UNE #FEMME HUMANITAIRE

Rendez-vous sur http://bit.ly/BurundiHéroïne pour proposer la candidature d'une personne (de facon anonyme).

Ou téléphonez ou laissez un message pour parler de ce qui suit une nomination que vous aimeriez faire au +257 72 11 11 56

AIDER À FAIRE CIRCULER L'INFORMATION

Passez le mot à propos de JMH 2019, encouragez vos réseaux à nommer quelqu'un !

Aidez-nous à raconter leur histoire en pensant aux femmes qui font un travail incroyablement important dans le domaine humanitaire, qui sont des leaders ou qui ont une histoire incroyable que nous devrions présenter. Nous recherchons un groupe diversifié de femmes uniques !

URL:

Date: