Burundi

Rapport de situation
Coordination

Cycle de programme humanitaire (HPC) 2021

L’Aperçu des besoins humanitaires (HNO) et le Plan de Réponse Humanitaire (HRP) sont en cours de finalisation. Au moment de la rédaction de ce bulletin humanitaire, la dernière version du HNO a été partagée aux partenaires et sa publication officielle est prévue début mars. Les consultations entre OCHA et les partenaires gouvernementaux se poursuivent sur le HRP.

Selon l’analyse des besoins humanitaires, 2,3 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021. Ces besoins sont générés par les nombreux chocs auxquels le Burundi continue d’être exposé et qui affectent surtout les communautés déjà fragiles. Il s’agit principalement de catastrophes naturelles qui touchent régulièrement les cultures, fragilisent davantage la situation nutritionnelle et alimentaire des plus vulnérables et provoquent des déplacements de populations à la recherche d’un abri et de moyens de subsistance. Aussi, les retours des Burundais réfugiés dans les pays limitrophes ont considérablement augmenté au courant du second semestre de 2020 et cette tendance à la hausse devrait se poursuivre en 2021, année durant laquelle 143 000 retours sont attendus. Ces retours auront notamment pour conséquences des pressions supplémentaires sur les communautés hôtes dans un contexte de pauvreté et de vulnérabilité importante. Enfin, les flambées régulières de maladies à potentiel épidémique dont le choléra et le paludisme ajoutées aux impacts socio-économiques de la Covid-19 risquent de continuer à fragiliser les populations les plus vulnérables.

Parmi les personnes dans le besoin, 1,06 million de personnes vulnérables ont été ciblées pour la réponse multisectorielle humanitaire en 2021. Il s’agit principalement des personnes déplacées internes (PDI), des personnes rapatriées et d’autres catégories de la population vulnérables affectées par les urgences humanitaires.

Pour assurer cette réponse, 195,2 millions de dollars américains sont nécessaires. L’évaluation de ce montant a été réalisée à partir d’une identification des coûts unitaires par activité. Il se répartit de la manière suivante : 53% pour la réponse multisectorielle requise par les différents secteurs pour répondre aux besoins humanitaires des PDI, rapatriés et autres catégories de la population vulnérables affectées par les urgences humanitaires ; 28% pour la réponse aux besoins des réfugiés (Plan de Réponse Réfugiés) et 19% pour le paquet d’assistance de trois mois pour les nouveaux rapatriés.

Les fonds requis en 2021 ont connu une baisse de 2% par rapport à 2020[1], malgré une augmentation de 19% du nombre de personnes ciblées. Cette baisse s’explique par le coût élevé de certaines activités qui avaient été prévues en 2020 et qui n’ont pas été reconduites en 2021 ou qui l’ont été partiellement. Il s’agit, par exemple, de la prise en compte de l’enseignement à distance dans l’éventualité d’un confinement.

[1] À noter que le HRP initial pour 2020 a requis 114 millions de dollars américains. Lors de la révision du HRP en juillet 2020, cette requête a été revue à la hausse afin de prendre en compte l’impact de la Covid-19 sur la continuité des interventions du HRP et le coût des nouvelles activités humanitaires pour la prévention et la réponse à la Covid-19.

URL:

Téléchargé le: