Burundi

Rapport de situation
Contexte
Arrivée des rapatriés burundais au centre de transit de Gitara, dans la province de Makamba, en février 2020. Photo : ©UNHCR 2020/Bernard Ntwari
Arrivée des rapatriés burundais au centre de transit de Gitara, dans la province de Makamba, en février 2020. Photo : ©UNHCR 2020/Bernard Ntwari

Plus de 1 500 Burundais ont été rapatriés volontairement depuis février 2020

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et les gouvernements de Tanzanie et du Burundi ont repris le rapatriement volontaire des réfugiés burundais le jeudi 6 février 2020. Au moins 1 500 Burundais ont été rapatriés volontairement depuis lors. L'objectif de rapatrier 2 000 réfugiés par semaine, conformément à l'accord tripartite avec le HCR (de novembre 2019), n'a pas encore été atteint.

Les rapatriés ont été accueillis dans les centres de transit de Gitara (province de Makamba) et de Kinazi (province de Muyinga). Conformément à une recommandation clé de la dernière réunion tripartite, le HCR a augmenté les montants des transferts en espèces pour les rapatriés, passant de 70 000 à 140 000 Fbu pour les adultes, et de 35 000 à 70 000 Fbu pour les enfants. Le Programme alimentaire mondial et le HCR ont également fourni une ration alimentaire pour trois mois (comprenant de la farine de maïs, des haricots, de l'huile et du sel) et des articles non alimentaires (seaux, couvertures, tapis, chiffons et serviettes hygiéniques).

Selon le HCR, un total de 335 642 réfugiés burundais sont restés dans les pays voisins, dont plus de 168 000 en Tanzanie. Depuis le début du rapatriement volontaire le 7 septembre 2017, le HCR a facilité le retour de 81 221 réfugiés burundais dans la région (au 10 mars 2020).

URL:

Téléchargé le: