Cameroun

Rapport de situation
Réponse d'urgence

Relèvement précoce

Les organisations Jeunesse Active pour la lutte contre la pauvreté, le VIH-SIDA et ses souffrances (JAPSSO) et Justice et Paix ont pourvu 40 jeunes parmi lesquels 15 filles-mères victimes d’abus sexuels en formations professionnelles, en vue de renforcer leur autonomisation économique. EFA a distribué 114 kg de vivres à 2 346 ménages et effectué une formation sur le mécanisme de gestion des plaintes dans les Mayo-Sava et Mayo-Tsanaga. Les partenaires ont également accompagné 100 ménages pour le développement de leur activités agro-pastorale.

Le Centre pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Homme (CPDH) en collaboration avec le diocèse de Maroua-Mokolo et le Conseil des Eglises Protestantes du Cameroun (CEPCA) a mis en place une plateforme civilo-militaire afin de concrétiser le rapprochement entre les civils et les militaires et de promouvoir la cohésion sociale. Cette dernière est composée de 28 membres issus des forces de défense et de sécurité, et des organisations de la société civile.

African Positive Peace Initiative Cameroon (AAPIC) a initié trois projets sur la compétence, la résilience et le renforcement du leadership pour la lutte contre l’extrémisme violent. Youth Collectif for Peace and Sustainable Development (YCO4PSD) a mené des sensibilisations auprès des jeunes et des femmes sur leurs rôles dans le changement climatique observé dans la région. Le partenaire a procédé au reboisement de 100 plants dans une école.

L’emploi et auto-emploi des jeunes, la revitalisation des économies locales, le développement des activités génératrices de revenus, le renforcement des activités agropastorales, la promotion de la cohésion sociale, et le renforcement des moyens de subsistance sont des besoins identifiés par le secteur qui restent à couvrir.

URL:

Téléchargé le: