Cameroun

Rapport de situation
Réponse d'urgence
IMG 2164
Espace d'animation pour la prise en charge psychosociale des adolescents déplacés internes, mis en place avec l'appui de l'UNICEF dans la localité de Zamaï dans l'Extrême-Nord Crédit: OCHA/Bibiane Mouangue

Protection de l'enfance

La régularité des mouvements de déplacements des populations augmente le besoin de protection de l’enfance. L’insécurité et l’insuffisance des financements et des partenaires limitent la réponse. Les partenaires apportant l’appui aux populations ont besoin de renforcement des capacités sur la gestion de cas d’enfants présumés associés à des groupes armés, le processus de désarmement, démobilisation et réintégration ainsi que l’éducation aux risques des mines, avec une attention particulière sur les Engins Explosifs Improvisés. Un besoin en outils de sensibilisation sur ces thématiques a également été exprimé par les partenaires.

Concernant le soutien psychosocial, les ONG Action Locale pour le Développement Participatif (ALDEPA), Children’s Life in Rural Area (CLIRA), PLAN International et INTERSOS ont apporté un soutien psychosocial dans les espaces sécurisés et adaptés à 4 793 enfants dont 2 241 filles dans les départements du Logone et Chari, Mayo-Sava et Mayo-Tsanaga. Parmi eux, 2 365 dont 1054 filles âgés de 7 à 17 ans sont nouvellement identifiés et 2 428 adolescents dont 1 187 filles sont déjà suivis par ALDEPA. 1 365 dont 684 filles sont PDI, 1 223 dont 567 filles sont des enfants de la population d'accueil, 191 dont 87 filles des réfugiés et 89 dont 43 filles des rapatriés.

PLAN International et ALDEPA ont sensibilisé 3 839 personnes dont 492 mères adolescentes sur les bonnes pratiques en faveur des enfants, la prise en charge particulière des enfants à besoins spécifiques, la cohabitation pacifique, les violences sexistes, l’importance de l’éducation pour les jeunes filles et la bonne gestion des ressources alimentaires. ALDEPA a organisé 136 sessions de dialogues intergénérationnels et interreligieux avec 3 552 personnes dont 677 filles et 1 484 femmes dans le Logone et Chari, Mayo-Sava et Mayo-Tsanaga sur la prévention du mariage forcé et du mariage des enfants. ALDEPA et CLIRA ont sensibilisé 128 enseignants coraniques dont deux femmes sur l’importance de l’éducation formelle parallèlement aux enseignements coraniques et leur rôle sur le maintien de ces enfants dans le système scolaire formel.

IRC a suivi 526 enfants dont 241 filles ayant besoin de jugements subjectifs. 150 documents de jugement supplétif ont été déposés au tribunal de première instance de la ville de Mora dans le Mayo-Sava pour un établissement de certificats de naissance. 375 certificats de non existence d'actes de naissance sont en cours d'établissement au conseil des communes de Koza et Mogode dans le Mayo-Tsanaga pour les élèves de Cours Moyen 1 et 2 des écoles primaires publiques Oudjila Igzawa dans le village Makoulahe dans le Mayo-Sava et des villages Gaboua, Galdala, Gouria, Makandai dans le Mayo-Tsanaga.

URL:

Téléchargé le: