Cameroun

Rapport de situation
Réponse d'urgence
Crédit: HCR
Camp des réfugiés de MINAWAO, région de l'Extrême-Nord

Eau, Assainissement et Hygiène

Les efforts des acteurs du secteur aux côtés du gouvernement se poursuivent afin de faire face aux multiples défis d’accès aux services d’eau, d’hygiène et d’assainissement (EHA) des populations de la région de l’Extrême-Nord victimes de la crise sécuritaire du Bassin du Lac Tchad, des inondations et de la COVID-19. Au cours des deux derniers mois, la couverture des besoins en eau potable du plan de réponse humanitaire a augmenté de 5% tandis que celle des besoins en assainissement de base a augmenté de 1%. 29 595 personnes ont été touchées aux cours des séances de sensibilisation sur les bonnes pratiques d’eau, d’hygiène et d’assainissement (EHA) et les mesures barrières COVID-19.

En réponse aux évaluations multisectorielles menées à la suite des alertes dans les villages Aissa-Hardé, Goraï, Zamalva et Kousseri dans le Mayo-Sava, le Mayo-Tsanaga et le Logone et Chari, ACF et Première Urgence Internationale à travers le Mécanisme de Réponse Rapide (MRR) ont procédé d’urgence à la réparation de 23 forages dans les quatre localités et à la construction de 66 latrines d’urgence dans les villes de Zamalva et de Kousseri. Ces interventions ont favorisé l’approvisionnement en eau potable de 708 déplacés et 10 000 retournés et amélioré les conditions sanitaires de 10 847 PDI.

Par ailleurs, IRC et la FICR au travers de la Croix-Rouge Camerounaise (CRC) ont facilité l’accès à l’eau potable à 11 868 personnes à travers la réhabilitation de 15 forages dans le Mayo-Sava, le Mayo-Tsanaga et le Logone et Chari. Les deux partenaires ont également appuyé la construction de 677 latrines familiales avec distribution de 607 kits d’hygiènes pour latrines au profit de 6 113 personnes dans le Mayo-Sava, le Mayo-Tsanaga, le Logone et Chari et des victimes des inondations dans le Mayo-Kani. 150 dispositifs de lavage des mains ont été disponibilisés dans les lieux publics de ces communes. CRC-FICR a distribué 200 kits de dignité dans les villages Zamaï et Mémé respectivement dans le Mayo-Tsanaga et le Mayo-Sava à la suite d’une sensibilisation sur la gestion de l’hygiène menstruelle à laquelle 680 filles et femmes ont pris part. les organisations CRC-FICR et DEMTOU ont mené des sensibilisations pour la promotion des bonnes pratiques d’hygiène et le respect des mesures barrières respectivement dans le Mayo-Tsanaga, le Mayo-Sava, le Diamaré et le Logone et Chari auprès de 9 293 personnes.

UNICEF et son partenaire Innovation Africa ont finalisé la construction des postes d’eau autonomes équipés du système de pompage solaires dans les centres de santé intégré (CSI) des villages Djagaré dans l’arrondissement de Kousseri dans le Logone et Chari et Dana dans l’arrondissement de Yagoua dans le Mayo-Danay portant le chiffre de formations sanitaires bénéficiaires à 15. L’extension de ces postes d’eau autonome jusqu’aux bornes fontaines communautaires bénéficient également à 1 200 habitants environnants des deux CSI. De plus, l’organisation a mis à disposition de la Délégation Régionale de la Santé Publique des kits EHA COVID-19 qui seront distribués à 170 centres de santé de la région de l’Extrême-Nord pour l’application des mesures barrières au sein de ces établissements sanitaires. Au total, 1 700 prestataires de soins de ces formations sanitaires recevront des équipements de protection individuelle.

URL:

Téléchargé le: