Cameroon

Rapport de situation
Réponse d'urgence
WASH

Eau, Hygiène et assainissement

L’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement et la promotion des bonnes pratiques d’hygiène pour les PDIs, les réfugiés et les populations hôtes vulnérables restent des problématiques difficiles. 67.9% des ménages s’approvisionnent en eau dans des forages et 22.6% dans des puits ouverts. Seuls 123 points d’eau communaux sont fonctionnels dans l’ensemble de la région. Dans les départements du Mayo-Tsanaga et Mayo-Sava, l’utilisation des points d’eau est faible (50% et 58%) comparée aux autres départements de la région. La présence des enfants à la maison à cause de la fermeture des écoles pour la prévention du COVID-19 augmente la consommation d’eau des ménages, donc une plus forte sollicitation des points d’eau. L’insuffisance des points d’eau et leur éloignement y augmentent le temps d’attente variant d’une à trois heures.

De janvier à juin 2020, 78 points d’eau ont été construits et réhabilités dans toute la région par de nombreuses organisations dont Codas Yagoua, UNHCR, LWF, Action Contre la Faim, NRC, et Première Urgence (PUI). Dans le cadre de la prévention à la pandémie COVID-19, l’UNICEF a coordonné la sensibilisation de 1,121,100 personnes aux bonnes pratiques d’hygiènes et de prévention de la propagation du virus dans les six départements de la région. Délivrées par la CRC, NRC, IRC, AAEDC, DEMTOU, CODAS Yagoua, PLAN, LWF et l’UNHCR ces séances ont permis aux communautés de mieux connaitre les symptômes de la maladie et les protocoles d’accès aux services de soins. Environ 520 dispositifs de lavage de mains ont été installés dans les marchés, gares routières, infrastructures administratives et autres lieux publics à Maroua, Kousseri, Makary et dans le camp de réfugiés de Minawao. En date du 25 juin 2020, 375 édifices publics, 204 domiciles privés, 18 formations sanitaires dans 11 aires de santé ont été désinfectés par les partenaires étatiques et les acteurs humanitaires. 458 volontaires communautaires ont été formés sur les techniques de sensibilisation de cette pandémie dans le Diamaré, le Mayo-Tsanaga, le Mayo-Sava et le Logone et Chari par CRC-UNICEF, PLAN, NRC, IRC et 10,258 ménages (51291 personnes) ayant reçu des kits WASH et des kits COVID-19 dans les trois derniers départements cités ci-dessus par NRC, IRC, AAEDC, DEMTOU, CODAS Yagoua, PLAN. Le CICR a mené une sensibilisation auprès de 60 membres de comités d’hygiène et d’assainissement et 9,000 bénéficiaires PDI et population hôte dans le Mayo-Tsanaga. Dans le Logone et Chari, 8,714 morceaux de savons et dispositifs de lavage de mains ont été distribués à 4,357 éleveurs.

Le début des pluies qui rend les routes impraticables favorise également la survenue des maladies hydriques telles que le choléra qui constitue une menace saisonnière aigue pour laquelle les organisations membres du secteur Eau et Assainissement anticipent déjà des réponses. De nombreuses constructions et réhabilitation de points d’eau, la dotation en équipements de protection individuelle (EPI) aux personnels de santé et ménages vulnérables dans les formations sanitaires, les localités d’accueil des IDPs et les communautés vulnérables sont planifiées mais contraintes par le manque de financements.

URL:

Téléchargé le: