Cameroon

Rapport de situation
Réponse d'urgence
cas de VBG

Protection

Le monitoring de protection du HCR à travers INTERSOS a répertorié 549 incidents de protection pendant le mois octobre 2020. De janvier à septembre 2020, 4 868 incidents ont été enregistrés dans la région soit 1 824 dans le Logone et Chari, 1 518 dans le Mayo Sava et 1 526 Mayo Tsanaga. 45% des incidents sont commis par les GANES tandis que 27 % par des civiles (vols et pillages). Les arrondissements de Mora, Mayo Moskota et Kolofata ont enregistré le plus grand nombre d’incidents sécuritaires, respectivement 818, 642 et 602 incidents. Pendant cette même période, 313 personnes dont 51 ménages se sont déplacés par peur de représailles des GANES dans le Mayo-Sava et le Mayo-Tsanaga tandis que 835 personnes auraient effectués des mouvements transfrontaliers entre Rhann (Nigeria) et Bodo dans le Logone et Chari au Cameroun.

220 cas de violences basées sur le genre (VBG) sur les femmes ont été recensés et pris en charge par l’Association de Lutte contre les Violences faites aux Femmes (ALVF). L’Ambassade de France à travers ALVF a financé la construction d’un centre d’accueil, de repos et de coordination des activités de lutte contre les violences basées sur le genre (VGB) à Maroua. L’organisation a accompagné les femmes victimes de VBG dans la formation et les a dotés de kits commerciaux en vue de leur autonomisation financière et a distribué des services essentiels (kits de dignité, kits anti COVID-19 and kits économiques) ainsi que des actes de naissance à plus de 4 000 femmes et filles survivantes/victimes de VBG. 144 survivantes de VBG ont reçu un appui médical (37), juridique (24) et matériel (83) du HCR.

URL:

Téléchargé le: