Cameroun

Rapport de situation
Réponse d'urgence

Protection

564 incidents de protection contre 445 en juillet ont été documentés et analysés avec les hommes comme principales victimes à 87%. 39% de ces incidents ont été enregistrés dans le Logone et Chari, 36% dans le Mayo-Tsanaga et 25% dans le Mayo-Sava. 40% des incidents auraient été perpétrés par la population civile, 34% par les forces de défense et sécurité, 25% par les GANE et 1% par les comités de vigilance.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’opération spéciale d’établissement d’actes de naissance aux élèves de l’école primaire de la région de l’Extrême-Nord, Codas Caritas, HCR, ALDEPA, INTERSOS, et Demtou Humanitaire, ainsi que les Mairies de Mokolo et Mora et diverses associations et élites ont financé les dossiers de 29 692 élèves. 32 826 autres demeurent en attente de financement. Le Conseil norvégien pour les refugies (NRC), International Rescue Commitee (IRC) et HCR à travers son partenaire INTERSOS ont facilité l’établissement de 446 actes de naissance dont 137 pour filles par la procédure de jugement supplétif et 61 actes de naissance par la procédure normale. 1 125 personnes ont été touchées par les sensibilisations sur la documentation civile. NRC appuyé la reconstitution et ou l’établissement des actes d’état civil aux sous-préfectures de Mora, Kolofata et Mozogo mais le besoin demeure encore dans toute la région. Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a organisé quatre sessions de renforcements de capacités sur la documentation civile dans les localités de Mokolo, Kaele, Tokombere et Maroua en faveur de 100 agents sensibilisateurs.

En réponse au besoin croissant en articles ménagers pour les personnes à besoin spécifique, 100 kits de sureté ont été remis aux populations vulnérables déplacées dans le Mayo-Sava et Mayo-Tsanaga.

URL:

Téléchargé le: