Central African Republic

Rapport de situation
Réponse d'urgence
Des enfants déplacés jouent autour des pirogues traditionnelles en bois sur les rives du fleuve Oubangui, Bangui, RCA. ©OCHA / S. Modola
Des enfants déplacés jouent autour des pirogues traditionnelles en bois sur les rives du fleuve Oubangui, Bangui, RCA. ©OCHA / S. Modola

Le nouveau Plan de réponse humanitaire 2022 pour la République centrafricaine

Les violences déclenchées en République centrafricaine (RCA) tout au long de l’année 2021 ont inauguré des dynamiques conflictuelles nouvelles. Des menaces inédites sont apparues, telles que les engins explosifs, de nouveaux acteurs sur le terrain, des zones autrefois épargnées ont sombré dans la violence et les lignes de fronts se sont reconfigurées.

Les populations civiles ont encore une fois été les premières victimes de cette nouvelle vague de violence. Des centaines de milliers de personnes à travers le pays ont été contraintes de fuir, atteignant le plus haut niveau de déplacement enregistré depuis 2014 en septembre, avec 722 000 personnes déplacées internes.

Dans ce contexte, les risques pour la protection et la survie des Centrafricaines et Centrafricains se sont démultipliés. En 2022, 3,1 millions de personnes, soit 63% de la population, ont besoin d’assistance humanitaire et de protection, un niveau jamais atteint en cinq ans.

Face à la détérioration de la situation humanitaire et aux risques anticipés, la communauté humanitaire en RCA, à travers le Plan de réponse humanitaire, assistera 2 millions de personnes avec une aide multisectorielle en 2022. Pour pouvoir assister ces personnes, 461,3 millions de dollars américains seront requis. Le soutien extraordinaire des bailleurs de fonds en 2021 sera plus que jamais nécessaire pour y parvenir.

En 2021, la communauté humanitaire a intensifié sa réponse dans les zones à haute sévérité de besoins tout en s’efforçant de répondre aux chocs de manière efficace et d’atteindre les zones difficiles d’accès. 85% des interventions d’urgence à la suite d’un choc violent tel qu’un déplacement forcé, ont été répondues dans plusieurs secteurs, tels qu’une assistance en abris, vivres, santé et en eau. 36 tonnes d’intrants d’urgence ont été transportées par hélicoptère dans des zones autrement inaccessibles. 1,5 millions de personnes ont bénéficié d’une assistance en transferts monétaires pour couvrir leurs besoins. En tout, 1,7 million de personnes ont pu être atteint avec une assistance qui a sauvé des vies, près de deux fois plus qu’en 2018.

En 2022, plus que jamais, la protection sera une priorité collective intégrée dans l’ensemble de l’action humanitaire en RCA. Les personnes déplacées internes, les femmes, les filles et les minorités se sont révélées particulièrement vulnérables.

La réponse humanitaire en 2022 sera participative, protectrice et proche des personnes affectées. Tout d’abord, les communautés définiront avec les acteurs humanitaires dans le pays les activités les plus pertinentes pour répondre à leurs besoins et elles seront impliquées tout au long de la mise en œuvre et du suivi, conformément à l’engagement collectif de la communauté humanitaire en faveur de la redevabilité. Ensuite, l’impératif de protection sera intégré pour que l’assistance, non seulement ne crée pas de discrimination ou de risques additionnels pour les communautés, mais pour qu’elle détecte et réponde aux violences basées sur le genre et aux cas d’exploitation et d’abus sexuels. Enfin, une proximité renforcée avec les bénéficiaires sera privilégiée à travers la décentralisation de l’action humanitaire et la coordination des efforts avec les acteurs locaux. Ces trois piliers seront le socle d’une intervention multisectorielle dans les sous-préfectures où les besoins sont les plus aigus, tout en renforçant la collaboration avec les acteurs de développement afin de maximiser l’impact des interventions.

Pour en savoir plus, consultez le Plan de réponse humanitaire 2022 pour la République centrafricaine.

URL:

Téléchargé le: