Chad

Rapport de situation

Faits saillants

  • Augmentation du nombre de cas de rougeole
  • MSF entreprend des campagnes de vaccination de masse
  • Impact de la COVID-19 sur la vaccination contre la rougeole
Mothers and children
Lac Province, 28 novembre 2018. Mères et enfants dans un centre de santé. Crédit photo : OCHA/Naomi Frérotte.

URL:

Téléchargé le:

Chad

Rapport de situation

Chiffres clés

5,3M
People in need
3M
People targeted
448K
Refugees
171K
IDPs
117K
Returnees
690K
Host population in need

URL:

Téléchargé le:

Chad

Rapport de situation

Financement

$671.8M
Requis
$87.9M
Reçu
13%
Progrès
FTS

URL:

Téléchargé le:

Contacts

Federica GABELLINI

Public Information Officer

Augustin ZUSANNE

Analyste à l'Information Publique

Emmanuelle SCHNEIDER

Desk Officer

Chad

Rapport de situation
Réponse d'urgence
 Enfant dépisté
Lac Province, 28 novembre 2018. La rougeole est un facteur qui aggrave la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de 5 ans. Crédit photo : OCHA/Naomi Frérotte.

Augmentation du nombre de cas de rougeole alors que les activités de vaccination sont freinées par la peur du COVID-19

Alors que l’attention et les ressources se dirigent de plus en plus vers la prévention et la réponse à la COVID-19 au Tchad, le pays est toujours en prise avec une épidémie persistante de rougeole qui ne montre aucun signe de décélération. 118 des 126 départements de santé au Tchad ont été infectés depuis le début de l’épidémie en mai 2018, avec des provinces du sud qui font face à une augmentation rapide des cas. Au 30 avril 2020, 28 départements de santé étaient en épidémie de rougeole déclarée. Le Ministère de la Santé Publique a reporté 7 635 cas, avec le nombre de cas les plus élevés dans les départements de Beboto, Kyabé et Goundi.

MSF entreprend des campagnes de vaccination de masse

En février, et avant le premier cas de COVID-19 enregistré au Tchad le 19 mars, une équipe de réponse d’urgence de Médecins Sans Frontières (MSF) s’est rendue dans les régions affectées par la rougeole, y compris à Beboto qui est la plus largement impactée. En conséquence, 25 177 enfants âgés de 6 mois à 9 ans ont été vaccinés contre la rougeole. 10 432 enfants ont aussi été examinés et 1 191 traités pour malnutrition aigüe sévère, en réponse aux taux élevés de malnutrition dans la région qui avaient affaibli les systèmes immunitaires et donc contribué à la propagation du virus.

L’équipe MSF de Beboto a travaillé étroitement avec les leaders communautaires pour les informer sur la prévention contre la rougeole et l’accès gratuit des patients au traitement médical dans les structures sanitaires de MSF. Des activités de sensibilisation étaient cruciales car il s’avérait que certains patients resteraient chez eux et auraient recours à la médecine traditionnelle au lieu d’accéder aux structures de santé locales. MSF a distribué des kits médicaux, des vaccins contre la rougeole et des provisions en eau et assainissement au district sanitaire afin de permettre le traitement des cas par les équipes locales sous la supervision des autorités du district sanitaire.

Du 3 au 12 avril, MSF a aussi effectué une campagne de vaccination dans la région de Kyabé au sud du Tchad, ciblant les enfants âgés de 6 mois à 5 ans. Parce qu’il y avait beaucoup de cas de paludisme et de malnutrition, MSF a également fourni des soins de pédiatrie générale et a traité les enfants atteints de rougeole, en plus de leurs activités de vaccination. Plus de 60 000 enfants ont été vaccinés à Kyabé en avril dernier par les équipes de MSF.

Depuis le début de l’épidémie en 2018, MSF lutte pour atteindre une couverture vaccinale de 95% chez les enfants, afin d’obtenir une “immunité collective”. Cependant, le Tchad est loin d’avoir atteint cet objectif. L'UNICEF estime que la couverture d’immunisation contre la rougeole au Tchad est seulement de 37%. Aucune campagne de vaccination complète n’a été entreprise depuis 2015.

L’impact de la COVID-19 sur la vaccination contre la rougeole

Une campagne de vaccination contre la rougeole, par le Ministère de la Santé Publique et soutenue par UNICEF et GAVI, est prévue cette année mais les craintes d’une propagation de l’épidémie de COVID-19 pourrait menacer ce projet. Il est important d’assurer que, tout en répondant à l’urgence de la COVID-19, le gouvernement, les bailleurs et les partenaires n’oublient pas l’épidémie de rougeole. Tout retard dans la vaccination contre la rougeole à cause du COVID-19 pourrait avoir un impact de mortalité/morbidité encore plus grave que la COVID-19.

Pour permettre à la campagne d’être menée, vacciner les enfants à la maison, suivant une stratégie “porte-à-porte”, est une option pour réduire les rassemblements et assurer que les campagnes de vaccination ne contribuent pas à la propagation de la COVID-19. Les rassemblements de moins de 50 personnes sont toujours possible, si les files respectent les mesures de distanciation physique et que tout le monde –patients, famille, et bien sûr le personnel de santé- puisse recevoir un équipement de protection individuelle (EPI). Le manque de EPI au Tchad rajoute malheureusement une autre couche de difficulté à la réponse à la rougeole, combiné à la difficulté d’amener le personnel international et les autres provisions médicales à l’intérieur du pays. Malgré tous ces obstacles, MSF continuera d’assister les communautés dans leur combat contre les maladies potentiellement mortelles au Tchad.

En plus de leur travail considérable dans la réponse à la rougeole, le 10 mai, MSF a signé un accord provisionnel avec le Ministère de la Santé Publique pour permettre à son équipe d’apporter un suivi épidémiologique de la COVID-19, une promotion de la santé et de l’hygiène, et le traitement de cas dans les centres de santé publics de N’Djaména et d’autres régions. Le soutien de MSF au Gouvernement tchadien devrait alléger une partie du poids qui pèse sur le système de santé public et autoriser le personnel de santé et les structures à infléchir la courbe de propagation de la COVID-19, ce qui permettra alors la prévention et le traitement d’autres urgences de santé, comme la rougeole.

Lire l’article complet “Nearly two years on measles epidemic in Chad is not under control” en anglais sur le site internet de MSF

URL:

Téléchargé le: