Haiti

Rapport de situation

Faits saillants (Il y a 33 jours)

  • Plus de 2,6 millions d’haïtiens en milieu rural sont aujourd’hui en insécurité alimentaire et les perspectives pour les mois à venir ne sont pas favorables.
  • La préparation à la saison cyclonique (1er juin - 30 novembre) est en cours mais de nombreux défis persistent.
Haiti Map

URL:

Date:

Haiti

Rapport de situation

Chiffres clés

2,6M
Personnes dans le besoin
1,3M
Personnes ciblées
2,1M
Personnes en phase 3 de l’IPC
5,71k
Personnes en phase 4 de l’IPC

URL:

Date:

Haiti

Rapport de situation

Financement (2019)

$126.2M
Requis
$20.6M
Reçu
16%
Progrès
FTS

URL:

Date:

Contacts

Christian CRICBOOM

Chef de Bureau

Alix NIJIMBERE

Chef de Bureau adjoint

Haiti

Rapport de situation
Contexte (Il y a 33 jours)

Le contexte socio-politique et économique impact d’abord les populations les plus vulnérables

Les récentes semaines en Haïti ont une nouvelle fois été marquées par des tensions socio-politiques qui se sont traduites par la paralyse de la vie économique et sociale aussi bien à Port-au-Prince que dans plusieurs villes du pays comme les Cayes, Gonaïves et Cap-Haitien. Cette situation tendue affecte ainsi une grande partie de la population qui dépend étroitement des échanges avec les grandes villes pour leurs approvisionnements et leurs accès aux services de base. Depuis 2018 la situation économique n’a cessé de se détériorer avec une augmentation du coût de la vie liée entre autres à la dépréciation de 23% de la monnaie nationale en 6 mois. Cette situation, conjuguée aux tensions sociopolitiques et à la faible productivité agricole, ont conduit à une augmentation du prix du panier alimentaire de 11% en février sur une base mensuelle et de 26% sur une base annuelle.

Les mouvements sociaux répétés (juillet 2018, novembre 2018, février 2019 et juin 2019) ont quant à eux eu des répercussions sur les activités humanitaires et limité l’accès des populations à l’assistance.  Ainsi, pendant la dernière crise en février 2019 (« peyi lòk »), les acteurs humanitaires ont relevé des difficultés d’approvisionnement notamment de carburant, de gaz et d’eau.  Ces pénuries ont sévèrement entravé le fonctionnement des structures de santé et ont limité ou empêché les populations à s’approvisionner en nourriture et eau.   

Les besoins humanitaires en Haïti sont récurrents et sont générés par des désastres tels que tremblements de terre, ouragans ou des épidémies. Des facteurs structurels aggravants limitent l'accès aux services de base, accroissent la vulnérabilité chronique, réduisent la résilience de la population haïtienne et contribuent à perpétuer une situation de crise humanitaire. En 2019, plus d’un haïtien sur quatre (2,6 millions) est en dans le besoin d'une aide humanitaire urgente. Le Plan de réponse humanitaire 2019 pour Haiti requiert $216 millions pour répondre aux besoins de 1,3 millions d’haïtiens parmi les plus vulnérables.

URL:

Date:

Haiti

Rapport de situation
Article principal (Il y a 33 jours)

Plus de 2,6 millions d’haïtiens en milieu rural sont aujourd’hui en insécurité alimentaire et les perspectives pour les mois à venir ne sont pas favorables.

Le nombre de personnes en insécurité alimentaire a doublé entre 2018 et 2019. La baisse de la productivité agricole causée par des déficits de précipitations ainsi que la détérioration significative de la situation économique en sont les causes principales. Aujourd’hui, on estime qu'environ 2,6 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire. Plus de 2 millions d’entre-eux sont en "phase de crise" (IPC3) et 571 000 en "phase d'urgence" (IPC4). Cette situation devrait encore s’aggraver dans les prochains mois. En effet, plusieurs départements (Nord, Nord-Ouest, Nord-Est, Ouest et Sud-Est) continuent de connaître un déficit pluviométrique qui a fortement impacté les récoltes de la campagne d'hiver (représentant 20% de la production nationale) et les prévisions pour la campagne du printemps (qui représente 60% de la production nationale) sont très pessimistes. Ce déficit hydrique a également affecté les activités liées à l'élevage, ce qui rend critique la situation dans les zones pastorales du pays.

URL:

Date:

Haiti

Rapport de situation
Article principal (Il y a 33 jours)

La préparation à la saison cyclonique est en cours mais de nombreux défis persistent

Classé comme le pays le plus vulnérable de la région de l'Amérique latine et des Caraïbes et le 14e pays le plus vulnérable au monde, Haïti est considérablement exposé aux chocs hydrométéorologiques et sismiques ayant de graves conséquences humanitaires. Haïti est située sur la trajectoire des ouragans saisonniers et est sujette à des conditions météorologiques extrêmes. Sa vulnérabilité aux risques naturels est exacerbée par la dégradation de l'environnement, comme la déforestation, l'assèchement des rivières et l'érosion des sols. Dans les villes souffrant de sous-développement, l'urbanisation chaotique et le manque d'assainissement augmentent la vulnérabilité des populations. Bien que le Gouvernement haïtien ait déployé des efforts considérables ces dernières années pour coordonner les efforts de préparation et d'intervention, par exemple à la suite du tremblement de terre d'octobre 2018, il est toujours urgent d'aider les institutions haïtiennes à renforcer leurs capacités et à se préparer aux catastrophes. Par exemple, les organisations humanitaires et de développement travaillent en étroite collaboration avec la Direction de la protection civile (DPC) pour améliorer sa capacité à se préparer adéquatement à la saison des ouragans qui a débuté le 1er juin et qui se poursuivra jusqu'au 30 novembre 2019. Les activités menées conjointement comprennent la planification d'urgence, le pré-positionnement des stocks de secours, la réhabilitation des abris d'urgence, la sensibilisation des populations à risque et des activités de formation pour les principales parties prenantes. Malgré ces premiers jalons d’activités de préparation, les défis subsistent quant à la préparation rapide et effective de tout ce qui est nécessaire pour faire face en cas de passage d’un ouragan ou d’un phénomène naturel extrême et soudain. A titre d’illustration, la Direction de la protection civile (DPC), la cheville ouvrière dans la coordination d’une réponse à l’urgence en Haïti, ne dispose pas d'un budget adéquat et dédié et est confrontée à d'énormes défis opérationnels qui entravent sa capacité à faire face pleinement aux situations d'urgence. La communauté internationale plaide en faveur d’un renforcement continu de la DPC, notamment par l'adoption d'une loi organique pour remédier à ces contraintes et la modification de son statut actuel, en lui permettant d’acquérir une configuration nouvelle apte à lui faciliter l’accomplissement de son mandat en tant que direction nationale en charge de la gestion des urgences.

URL:

Date: