Niger

Rapport de situation
Contexte

Le gouvernement face à la pandémie de COVID-19 au Niger avec le soutien de la communauté humanitaire

La communauté humanitaire continue de soutenir les efforts du gouvernement en réponse à la COVID-19 depuis que le premier cas de la COVID-19 a été signalé au Niger le 19 mars. Le nombre de cas de transmission locale et importée a augmenté rapidement et a atteint son pic le 9 avril avec 69 nouveaux cas. Au 5 juillet, le Ministère de la santé a signalé 1 093 cas de la COVID-19 sur les 8 114 tests effectués dont 968 guérisons, 57 personnes sous traitement et 68 décès. La capitale, Niamey, est l'épicentre de la pandémie avec plus de 70 % des cas confirmés, tandis que Zinder et Agadez figurent parmi les régions les plus touchées.

La communauté humanitaire participe activement à diverses structures techniques et de coordination tant au niveau national que régional, faisant le plaidoyer en vue de la réponse aux personnes vulnérables dans le cadre de la réponse à la COVID-19. Avec un taux de mortalité de 6,47%, une grande campagne de sensibilisation et de communication avec les communautés est en cours dans tout le pays afin de renforcer la prise de conscience de la maladie et les mesures préventives pour contenir sa propagation. Le dépistage et le test de la COVID-19 sont également en cours, en particulier aux points d'entrée dans le pays.

La pandémie de la COVID-19 a eu de graves répercussions sur la situation socio-économique du Niger et a exacerbé les vulnérabilités préexistantes. En conséquence, le gouvernement a revu à la baisse ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB), qui passent de 6,9 % à 1 %. Le déficit budgétaire devrait atteindre 5 % par rapport aux 2,7 % prévus, et le taux d'inflation devrait passer de 2,6 % à 4,4 %.

URL:

Téléchargé le: